Journée internationale des migrants 2013

Une trentaine d’organisations ont pris part à cette rencontre autour du Programme suivant :
- Eléments d’information sur les Droits des migrants et personnes déplacées en Afrique de l’Ouest, du Centre et au Maghreb par Mignane Diouf /Coordonnateur de la Plate-Forme
- Présentation de quelques instruments juridiques de protection des migrant-e-s par Mr Frédéric Félix Diouf de la RADDHO (Rencontre africaine des Droits de l’Homme.
A l’issue de ces deux présentations des témoignages poignants de migrant es ayant vécu des situations difficiles dues aux durcissements des législations de l’UE mais aussi des tracasseries à l’intérieur de la CEDEAO ont été entendus par le public venu nombreux.
Puis des échanges, contributions et débats ont eu lieu donnant l’occasion à la Présidente du REFDAF d’insister sur les points suivants :
• A savoir quelles propositions concrètes face à cette situation dramatique. Elle a ensuite avancé les recommandations et actions suivantes :
• Une mobilisation régulière (hebdomadaire, mensuelle…..) pour attirer l’attention de l’opinion sur les situations et les drames que vivent les migrant e s partout dans le monde
• L’affirmation et l’élargissement des relations entre nous sociétés civiles sénégalaises et africaines et les autres qui travaillent sur les mêmes thématiques que nous partout dans le monde.
• La mise en place d’un cadre de formation sur les politiques migratoires, les textes et conventions les régissant…
• La prise en charge de la revendication légitime de régularisation des sans-papiers et de la liberté de circulation
• La prise en charge de la bataille pour développement en assurant un contrôle citoyen sur tout ce qui se trame au nom des populations.
Il faut souligner ici que l’essentiel des intervenant es ont insisté sur la nécessité de faire des actions concrètes au lieu de se limiter aux réunions entre quatre murs.