Notre vision

En revisitant l’histoire de l’Afrique, on ne peut qu’être frappé par le rôle éminent joué par les femmes africaines. Dans l’Afrique précoloniale, les sociétés étaient bien organisées et dans nombre de pays des femmes ont exercé des responsabilités politiques comme par exemple au Mali, au Nigéria, en Angola, en Sierra-Léone... Les femmes africaines n’ont pas été en reste dans les luttes contre la domination coloniale et pour les indépendances de nos pays.
Aujourd’hui, la conjoncture politique et économique dans les pays africains, fait que la pauvreté touche surtout les femmes. Malgré le fait qu’elles constituent la majorité de la population rurale et urbaine, les femmes sont confinées dans l’informel et mènent des activités de survie au quotidien. Prenant conscience des répercussions dramatiques de cette pauvreté qui se conjugue de plus en plus au féminin, le REFDAF, a décidé de focaliser l’ensemble de ses activités sur elles pour en faire les premières productrices de biens et de service dans chaque pays où il opère et à terme sur tout le continent africain. Nous croyons en elles pour leur force et leur courage incommensurable, mais également parce qu’elles sont incontournables dans toute stratégie de développement. En effet, elles sont au coeur des structures sociales à commencer par la famille dont elles sont les « pivots » grâce auxquelles une relative stabilité peut exister.

Le REFDAF a commencé par faire le bilan des expériences passées concernant la promotion des femmes. Réaliser ce travail a permis de mieux appréhender les différentes problématiques liées à la promotion féminine, puis de façonner notre objectif et de nous ouvrir des voies encore inexplorées.
Notre philosophie est de repenser le développement durable, avec les femmes comme moteur, pour ensemble aborder de manière innovante les défis du 3éme millénaire.
Nous sommes convaincues que le changement naîtra de la volonté des populations qui endurent les premières les répercussions du sous-développement économique. Ces dernières, particulièrement les femmes sont armées de la volonté de faire évoluer les choses, sur des bases solides et de manière durable.

A l’heure de l’Union Africaine, le REFDAF s’attache à mettre sur pied un vaste mouvement réunissant des femmes africaines avec l’objectif principal suivant : faire émerger une société civile féminine, forte et capable de peser sur les orientations ainsi que les actions qui rythment la marche de la société.
C’est dans cette optique d’élargissement que notre choix s’est porté sur le réseau comme forme d’organisation. Le réseau permet de garantir une diversité de représentation en associant des entités de structure, de nature et de poids différents. Mais aussi et surtout, il permet de poser des objectifs communs et de considérer les voies et moyens de les atteindre via une stratégie commune.
Le REFDAF ambitionne de former des citoyennes à part entière, qui assument des responsabilités au sein de leur société. Aussi, le REFDAF milite pour un vrai réseautage et une solidarité effective traduite en actes concrets, entre les femmes.

Le REFDAF qui coiffe toutes ces associations de femmes joue un rôle de coordination, d’accompagnement, de conseil, d’appui aux initiatives, de fundraising, de suivi des différentes activités. Une sorte d’inter face entre les associations et l’extérieur.